• Blanc
Blanc

Blanc

Public ! Vous avez tous les droits, Passez mes pages et mon chemin, aimez-moi, détestez-moi, gribouillez-moi, Faites de moi des avions, mais faites-les voler loin, en éclats de rire, Des bateaux pour vos enfants, à flotter sur vos larmes profondes, Hissez mon pavillon, vivez ma guerre, filez vos horizons, prenez-vous à mon jeu, combattez-moi, mettez-moi en échec, laissez-moi gagner, commencez-moi, quittez-moi, oubliez-moi, faites-moi sourire à nouveau et poursuivez-moi, je n'existe pas pour vous plaire, mais je n'existe que pour vous. Je suis une sphère et un bloc debout. Sculptez-moi et animez-moi ? Pendant un mois, à Paris, deux couples soit quatre personnages, trente-quarante ans, vont dialoguer : Miel, critique littéraire dans un magazine féminin, Soland Kellyer, psychiatre et écrivain, Victor Guerrante, architecte et Endo, auteur de théâtre. Au fond, qu'affirment-ils ? Nous n'avons pas atteint notre contemporain. Blanc dresse une analyse physico-chimique des dégradations de notre société : de l'art à la politique, des médias à l'économie, de la mort à l'embryon, du sexe à la mode, de la femme à l'homme. Avec plus de mille quatre cents pages bio-rythmées qui mixent comédie et tragédie, Blanc est une pièce à thèses qui démonte son décor pour se reconstruire. Neuf. Voir la suite

  • 2841862151

  • Michalon Eds